Galettes de riz pour bébé, vraiment diététiques ? 

    Déjà je tiens à dire que les galettes de riz en général me posent un problème, mais ce qui m'ennuie d'avantage c'est l'implantation dans les rayons bébés. Du coup, la consommation de ce type de produits se fait le plus tôt possible, ce qui selon une logique d'accoutumance, les enfants continueront à en consommer avec les années.


    Le problème majeur des galettes est l'indice glycémique très élevé, de l'ordre de 70 à 85. Le sucre de table a, quant à lui, un indice glycémique de 65. L'indice glycémique correspond à la capacité d'un produit à faire augmenter la glycémie d'un individu. Plus l'indice est élevé et plus il y a de glucose qui se retrouvent au même moment dans le sang. De cette façon, le corps réagit afin de diminuer le taux de glucose pour un retour à la normale. C'est le pancréas qui sécrète les hormones nécessaires à cela et notamment l'insuline qui va permettre au glucose de rentrer dans les cellules et d'être stocké. C'est une hormone de stockage qui, en plus du glucose, va induire le stockage des graisses. Plus l'indice glycémique d'un aliment est élevé et plus la production d'insuline l'est aussi.

 

    Deux conséquences se profilent alors, la première, la plus rapide à voir, est éventuellement une prise de poids si consommation importante de graisses et sucres. C'est pour cela, que contrairement aux idées reçues, les galettes de riz ne peuvent pas permettre de maigrir, au mieux le poids restera stable. La deuxième conséquence concerne le pancréas, en effet si la consommation est régulière, le pancréas sécrétera des grandes quantités d'insuline à chaque fois (des quantités plus importante que si l'enfant consomme du sucre pur) ce qui aura pour conséquence de le fatiguer sur du long terme bien sur. C'est d'ailleurs l'épuisement du pancréas qui est l'une des théories de l'apparition du diabète de type 2.

    Il ne faut pas longtemps pour trouver dans les magasins ou sur les forums des parents qui disent que leur enfant ne mange plus que ça ! Les enfants adorent ça et c'est normal, on est physiologiquement attiré par de l'énergie rapide, d'où un goût toujours très prononcé pour le sucre et le gras. Les parents en achètent d'abord parce qu'elles sont réputées saines, peu caloriques et sans gluten, parfait en ces temps-ci. Les enfants deviennent très vite accros à ces friandises, après celles-ci adaptées à leur âge, les parents achèteront celles au chocolat et le bilan est que certains risquent de consommer ces bombes glycémiques pendant plusieurs années.

 

    Bien évidemment, une consommation très ponctuelle n'a rien de dangereux mais à cet âge, le côté addictif est aussi fort que des sucreries et certains enfants en réclament beaucoup. Les parents pensant cela plus sain que des biscuits sucrés en donnent plus volontiers. La solution serait de ne pas introduire ces produits comme aliments basiques aux jeunes enfants mais qu'ils restent occasionnels. En outre, il ne faut jamais le consommer seul : une petite galette en accompagnement d'un repas équilibré ou d'un goûter peu sucré fera diminuer l'indice glycémique considérablement.



                                                                                                                                              Cindy Billet, Diététicienne

Écrire commentaire

Commentaires : 0


Cindy BILLET                                                

Diététicienne-Nutritionniste Naturopathe 

Consultations à domicile (Paris) et en ligne 

avec possibilité de modules d'approfondissements

 

 

07.82.93.20.14

contact@ma-diet-ethique.fr